List'In MAE

Le Musée de l'Air et de l'Espace (MAE) - PARIS LE BOURGET (93)

 

Ah ! Le Musée de l'air ! Le bel endroit. Je suis tombé dingue de ce musée.

Savez-vous que c'est le plus vieux musée aéronautique du monde ? Créé dès 1919 et ouvert en 1921.

A votre avis, où se trouve le plus vieux "plus lourd que l'air" conservé au monde ? 

Au MAE, bien évidement (Le planeur Biot-Massia)

C'est sans contestation possible la plus riche collection sur les débuts de l'aviation.

Vous n'imaginez même pas l'ampleur de cette collection. Environ 140 appareils exposés, la collection compte au total un peu plus de 400 appareils. Une grande partie étant en réserve et pour les autres, souvent en exposition dans d'autres musées aéronautique de France. Ajoutez à cela que le MAE ce n'est pas seulement les avions. Il y a également les Ballons, l'Espace, les maquettes, d'innombrables documents, des tableaux, des sculptures etc.

Bref, devant le nombre important et la qualité des pièces présentées au sein de ce superbe établissement, je pensais qu'il serait intéressant de vous servir de guide et vous faire partager mon amour pour ce lieu magique. Si en plus, cela vous donne l'envie d'y aller, alors j'en serai ravi.

Entrez! entrez! Mesdames et messieurs et n'oubliez pas le guide s'il vous plait !

Pyperpote.

 

Le pourquoi du comment de ce site.

Classiquement, comme beaucoup de personnes de ma génération, j'ai découvert l'aviation à la lecture du Grand Cirque de Pierre Clostermann.

Par contre, si Le Grand cirque m'a donné goût à l'aviation, il m'a donné le goût à TOUTE l'aviation. Des pionniers à l'aviation actuelle, du civil au militaire…

N'ayant pas eu la chance de travailler dans un secteur en rapport avec cette passion c'est tout naturellement que je me suis orienté vers le coté historique.

Problème au début, pas trop de moyens et Internet n'était pas encore la plaque tournante actuelle. Les quelques recherches entamées sont assez rapidement bloquées car une fois les sources classiques suivies, vous êtes obligé de contacter les chercheurs ayant déjà fait quelques travaux sur le sujet. Le problème est que forcément, si vous n'avez pas de "matériel" à échanger avec ces personnes, vous recevez rapidement des fins de non recevoir, ce qui est, sommes toute, compréhensible, mais quand vous commencez, vous n'avez, forcément pas grand-chose à échanger….

 

Bref, en tournant et retournant le problème dans tous les sens, je m'aperçois que plusieurs de mes recherches me rapprochent régulièrement vers le Musée de l'Air. A l'époque, je me suis aperçu qu'il n'était pas possible de savoir ce qui était exposé dans ce Musée.

J'imaginais qu'un "touriste aéro" se déplaçant de sa lointaine province, n'était pas certain de pourvoir admirer un appareil particulier. Sur le Site Internet de l'époque, si il y avait bien des appareils présentés, aucune certitude n'était donné quand à savoir s'ils étaient véritablement exposés.

C'est comme cela que l'idée de ce site est arrivée. Ayant la chance de pouvoir visiter régulièrement le Musée de l'Air, l'envie de créer un site où je listerais simplement les appareils exposés m'a paru une évidence. Comme beaucoup, je pensais qu'il ne se passait jamais grand-chose dans ce Musée, alors, établir une liste des appareils exposés, c'est facile, je n'aurais besoin d'aller au Musée que tous les trimestres voir les semestres…. En plus ça tombe bien, moi qui aime TOUTE l'aviation, quel meilleur endroit que le MAE pour côtoyer TOUTE l'aviation?

Et me voila en janvier 2006, après avoir été faire un tour au Musée, en train de bricoler un "truc", sur le net. Sur chaque page, une photo prise avec un petit compact numérique bas de gamme et le nom de l'appareil, accompagné de quelques infos sur sa provenance et son parcours.

 

Il faut un nom à ce site……

Ce "bricolage" est une liste des appareils exposés au Musée de l'Air, un "listing" des appareils. En mélangeant cela avec mon mauvais (très mauvais) Anglais, j'ai l'idée de ce franglais "List'In MAE", ce qui dans mon esprit torturé veut clairement dire " Une liste des appareils du Musée de l'Air".

Rapidement, après avoir fait cette liste des appareils exposés, je me dis qu'il y a des appareils en réserve et que je pourrais continuer l'idée en présentant les avions en réserve.

Par contre, ne sachant pas si j'ai véritablement le droit de faire ce site par rapport au Musée, je préfère rester discret et donc je décide de ne pas prendre de nom de domaine et de ne pas faire le moindre référencement. Inversement, le bouche à oreille grâce à quelques amis, fonctionne et j'ai, dès le départ, régulièrement 4 à 5 visites journalière, j'en suis très étonné.

Bien vite je me rends compte qu'il va me falloir venir un peu plus souvent que je ne l'avais prévu. L'ennui c'est qu'à l'époque le Musée était payant. Seule solution économique, adhérer à l'Association des Amis du Musée de l'Air. Pour une cotisation modique, je peux venir au Musée autant de fois que je le veux. Problème réglé.

Et puis, quelques mois après le démarrage, je reçois un courriel d'une personne me félicitant pour mon site. Il se présente comme quelqu'un qui suit le Musée depuis de nombreuses années, me donne quelques infos et m'envoie des photos de quelques avions du Musée, bien souvent dans des circonstances autres que celles dont j'avais l'habitude. Je dois donc un grand merci à Alain Picollet, ce fut le premier de nombreux autres..

Fin 2006: Cette fois j'ai été repéré… Les gens de l'AAMA, ont eu vent de mon travail et ce sont rendus compte que j'étais un de leur membres. Ils me convoquent à leurs bureaux je n'en mène pas large quand j'arrive chez eux. A ma grande surprise, je suis félicité et invité à continuer, en échange, je leur propose mon aide pour le lancement de leur site….

Début 2007, la direction du Musée veut me voir. Aie! Je rencontre le secrétaire du directeur qui me……. Félicite également, qui m'encourage à continuer et qui me demande ce qu'il peut faire pour moi. Ouf!

 

Ensuite, et bien c'est la continuation de tout cela, le bouche à oreille continue à être ma principale publicité. De plus en plus de personnes me donnent un coup de main. Moi qui pensais faire des mise à jour tous les six mois, j'en suis à présent à une mise à jour hebdomadaire, mais sur ce Musée qui me paraissait un brin endormi au départ, je pourrais écrire tous les jours s'il fallait.

Voilà, vous connaissez à présent toute l'histoire de ce site.

Pour terminer, je ne peux qu'exprimer toute ma gratitude, aux gens du Musée de l'Air et des associations satellites pour l'accueil et l'aide toujours sympathique,

A toutes les personnes qui prennent de leurs temps pour me corriger, pour m'informer et me proposer des photos toujours plus étonnantes.

Et enfin à vous tous, anciens et nouveaux visiteurs de ce site, toujours plus nombreux au fil des mois qui s'écoulent

Pyperpote

 

Pourquoi "Pyperpote"?

Une question qui revient souvent c'est le comment du pourquoi du pseudo "Pyperpote". Pour cela il faut remonter aux débuts d'Internet. Vous vous rappelez qu'a l'époque ça fonctionnait sur les lignes de téléphone? Que lorsque vous étiez connecté, l'on ne pouvait vous joindre au téléphone pour cause de ligne occupée? Que le temps de connexion était facturé à l'heure? Qu'il fallait près de 3 quarts d'heure pour télécharger une chanson?

Et bien à cette époque, je ne roulais déjà pas sur l'or et pour pouvoir surfer, la seule solution était d'utiliser les différentes offres d'essais gratuites. En ce temps là, il était déconseillé de donner son véritable nom et le recourt au pseudonyme était plus que recommandé.... Pour trouver le mien, j'ai juste eu l'idée d'utilisé le nom que ma maman nous donnait lorsque que nous débarquions avec les enfants pour le repas dominical. Elle ouvrait la porte et s'exclamait immanquablement: "Tiens! Voila la famille Piperpote!". Je lui ai demandé plusieurs fois mais elle n'a jamais pu me dire d'ou lui venait ce nom......

J'ai donc utilisé "Piperpote" pour ces histoires d'offre gratuites. Et puis un jour AOL, pour ne pas le nommer, lance la première offre "99 francs, connexion illimitée". Et là, j'ai tout de suite bondi sur l'occasion, malgré les réticences de ma femme. Petit problème.... Au moment de l'inscription "Piperpote" n'est pas disponible... Normal, je l'avais utilisé quelques mois auparavant pour utiliser une offre AOL... Qu'a cela ne tienne, je remplace le "I" par un "Y" et ça fera l'affaire! C'est pour cela que parfois, j'écris "Piperpote" ou "Pyperpote"..... Depuis, ce pseudo à fait son chemin et nombre d'entre vous me connaissent plus sous ce pseudo que sous mon véritable nom.... Franchement, ce n'est pas plus mal smiley wink

Back to top