List'In MAE

Depuis mars 2011, j'avais ces photos prises dans les réserves du Musée à Dugny.

Hélistatique Devil préservé au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

 Hélistatique Devil préservé au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

Hélistatique Devil préservé au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

Très certainement une nacelle d'un petit dirigeable mais pas moyen de l'identifier avec précision. Avec l'aide de plusieurs d'entre vous, nous avons recherché naturellement vers Zodiac et quelques autres. Récemment, grâce à gentillesse d'un ami (merci m'sieur Complice) deux noms tombent: "Hélistatique" et "Devil". Une rapide recherche sur Gallica et c'est l'illumination. Cette "barcasse" comme je l'avais surnommé est bien un dirigeable.

Hélistatique Devil préservé au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

L'histoire de cet appareil est singulière. M.Devil, (un nom d'emprunt), industriel n'ayant aucun rapport avec l'aviation, se met en tête de construire un "aéronef"  pouvant lui servir à des fins de publicité au dessus de Paris. Avec quelques uns de ses ouvriers il construit une nacelle en tubulures de magnésium équipé d'un atterrisseur en duralumin.

Pour la réalisation de l'enveloppe du ballon et l'entoilage de la nacelle, c'est tout naturellement que Devil se tourne vers "Zodiac". Pendant la construction, il fait construire son propre hangar sur l'un de ses terrains de Toussus Le Noble, tout proche des usines Farman.

L'innovation de ce Ballon était qu'il était équipé de deux moteurs entrainant deux hélices. L'un, classique pourvu d'une hélice "tractive" et l'autre de plus faible puissance entrainant une hélice placée à l'horizontal sous la nacelle, pour assurer la montée et la descente de l'aéronef.

Extrait de "L'aéronautique de novembre 1936 concernant les caractéristiques:

"La nacelle de l'"Hélistatique"  comprend deux groupes moteurs : Le groupe principal, à l'avant est un Salmson 60 HP qui entraine une hélice bipale démultipliée de 2,20m de diamètre; le deuxième groupe, de 12 HP, actionne par l'intermédiaire d'un réducteur-inverseur, une hélice sustentatrice quadripale (poussée maximum de 70kg), de 2,40m de diamètre placée sous la nacelle. L'inverseur permet d’arrêter l'hélice, puis de la faire tourner en sens inverse de celui dans lequel elle donne une subtentation, afin que son action s'ajoute à celle de la pesanteur (dirigeable allégé, soit en fin de voyage, soit par suite de circonstances, atmosphériques diverses).

Compte tenu de la poussée de 50kg normalement fournie par l'hélice inférieure, poussée qui correspond sensiblement à la charge délestable (combustible et lest), Le ballon de moins de 700m3 enlève plus de 200kg de charge utile (un équipage de deux hommes avec parachutes, 2h de combustible et le lest de sécurité réglementaire). L"Hélistatique" est le plus petit dirigeable biplace qui ai pu satisfaire aux conditions du certificat de navigabilité. - En monoplace, le rayon d'action atteint 600km. Vitesse maximum, 80km/h environ."

Hélistatique Devil préservé au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

Premier vol en mars 1935 à Toussus Le Noble, en novembre 1936 il totalise 40 heures de vol et 150 atterrissages. Dernier vol vraisemblablement courant 1937. Comment cette nacelle est arrivée jusque dans les réserves du Musée? Le mystère reste entier.

Hélistatique Devil préservé au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

Sources: Gallica / L'aérophile (novembre 1936) / L'aéronautique (novembre 1936) / L'Aéro (mars 1935)

Back to top