List'In MAE

Bon, hem! Je ne vais pas tourner autour du pot, si je fais cette page c'est parce que j'ai quelque chose en travers de la gorge. Sans trop entrer dans les détails, lorsque j'avais visité le Musée de Bruxelles, j'étais, tombé en arrêt devant cet appareil. Le hasard à voulu qu'en même temps, j'étais en train de lire le livre de Constantin Feldzer "On y va!". Feldzer, conservateur adjoint dans la première moitié des années cinquante, raconte en quelques mots l'histoire moderne de cet appareil. C'est donc un ancien du Musée de l'Air.
Grâce à la magie d'Internet, je suis entré en contact avec les bénévoles de Bruxelles, qui m'ont communiqué tout ce qu'ils connaissaient à son sujet. En gros, pour eux, c'était un G3 de 14/18, point!
Ils étaient donc ravis de connaitre quelques détails "modernes" de cet exemplaire. D'autres associations et chercheurs m'ont fourni très gentiment quelques renseignements complémentaires, grâce auxquels j'ai pu cerner la seconde vie de ce Caudron.
Là ou je suis un poil en rogne c'est quand j'en parle à certaines personnes proche du musée et ayant écrit quelques lignes sur ce sujet, les réponses sont :
- "Je ne fais que recopier des notes établies par un tiers........."
- "L'histoire d'un appareil particulier ne m'intéresse pas !" (pourquoi avoir écrit dessus alors ?????)
- Cerise sur le gâteaux, j'avais écrit un complément sur un site, et ce complément à été supprimé sans explication. Super !
Dormons sur nos deux oreilles, l'histoire de notre ,patrimoine est bien gardée GGGGrrrrr!!!!

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Bref passons. Alors ce G-3 ?
Eh bien le voici tel que je l'ai découvert en juillet 2006
au Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires (fermez le ban ! ;-)))

Il y est toujours.

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Dérives Tricolores, pas très Belge donc, "Musée de l'Air" inscrit dessus. Deux postes séparés (pas très courant sur les appareils préservés). Et deux énormes pare brise.

Dérives Tricolores, pas très Belge donc, "Musée de l'Air" inscrit dessus. Deux postes séparés (pas très courant sur les appareils préservés). Et deux énormes pare brise.

Le poste de pilotage avec un "compteur" qui me semble un poil moderne pour du "14/18"

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Maintenant que vous avez l'appareil dans l'oeil, on va reprendre son histoire "moderne" dans le bon sens.
Dans son livre "On y va!", Constantin Feldzer parle de cet appareil. Il fut récupéré au début des années 50 par le Musée de l'Air en Normandie, avec l'intention de le remettre en état de vol à des fins de "propagande".

Le Musée a confié à l'équipe Salis le soin d'effectuer ces travaux et c'est à partir de là que la confusion s'est installée. S'il est évident que les gens de la Ferté ont peut-être utilisé cet appareil a quelques reprises, il est souvent confondu avec les différents Caudron G-3 régulièrement utilisé par l'équipe Salis. Celui qui nous intéresse, était propriété du Musée de l'Air et fut donc remis au Musée, une fois les travaux terminés le 12 juin 1952..

Equipé d'un moteur plus moderne (un Walter), de pneus récents et d'une radio, son équipage attitré (pilote Constantin Feldzer,mécanicien Jean Duchamp ) se produisit à partir de 1952 de meeting en meeting à travers toute l'Europe. Il porte le n°2531 et l'inscription "Sergent Millot", lequel aurait été l'un des anciens pilote, voire le propriétaire, de l'appareil.

Ci-dessous, 1953 au Bourget.
C'est bien le G-3 du Musée, l'inscription "Sergent Millot" est bien visible. A noter que selon "Kostia", le G-3 faisait partie d'une "flotte" de huit appareils en état de vol, basés à St Cyr et appartenant au Musée de l'Air. Je n'ai, pour le moment aucune trace de cette "escadrille".
Attention, je ne parle pas de l'escadrille du souvenir qui est plus "récente" dans sa création.

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Une trace en 1955 ( 25/26 juin ) au Meeting de Cointrin (Suisse), l'appareil arrivé par la route appartenant au Musée de l'Air, sera piloté par le Cne Feldzer et exposé pendant les quelques jours que durera le cinquantenaire de l'Aviation Suisse.

Ci-dessous, 15 juin 1958 Pour les 50 ans du premier voyage "ville à ville", le G-3 est à la fête. Cette charmante personne vous présente le Caudron affublé d'une autre déco. Numéro visible et "Sergent Millot" au milieu. (notez le pare-brise pilote). C'est un autre équipage qui utilise l'appareil, Feldzer a quitté l'Armée de l'Air et le Musée en 1955.

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Pouvez vous identifier ce pilote ?

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Une rare vue "en vol"

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

L'une de ses nombreuses présentations. Je n'ai malheureusement ni l'année, ni le lieu...

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

1964 (je ne suis pas sur à 100% de l'année) aérodrome de la Ferté Alais, un véritable pilote d'essais grimpe dans le G-3;
Le but ? Probablement le renouvellement du CDN (notez le basculement du Pare-brise)

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Imaginez le plaisir de ce pilote habitué aux plus modernes appareils de l'époque....
Asseyez le dans un G-3, et faites lui réviser ses classiques. Résultat, un sourire qui en dit long sur le plaisir procuré par ce vol.
Ce pilote se nomme Jean Franchi et sera dans quelques années, l'un des pilotes d'essais du Concorde.

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Ce sont, pour moi, les dernières traces "volantes de cet appareil. Je le suppose suspendu de vol vers la fin des années soixante et je pense qu'il fut stocké dans quelques hangars poussiéreux à attendre des jours meilleurs.
Il attendra jusqu'au 4 novembre 1975 pour débarquer à Bruxelles, fruit d'un échange avec un fuselage de LVG entre les deux musées. Prise en compte officielle le 25 novembre 1975.

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Dernier soubresaut de l'histoire de cet exemplaire, vers 1999/2000 l'équipe du Musée de Bruxelles, remplace le moteur Walter par un Anzani afin qu'il soit au plus proche des G-3 utilisés par l'Armée de l'Air Belge. Ci-dessous, lors du remplacement du moteur.

Caudron G.III n°2531 F-AFDC - Musée Royal de l'Armée et des Traditions Militaires Bruxelles - (Belgique) -

Sources et remerciements: Yves Duwelz ainsi que les bénévoles du Musée de Bruxelles, l'Association Maison Rouge, Alain Franchi, Le livre de Constantin Feldzer "On y va!" et toutes mes excuses aux personnes que j'ai certainement oublié.

Documents complémentaires:
Sur le site "Pionnair-GE"
En bas de page le récit d'un journaliste ayant volé sur le G3 piloté par Feldzer en 1955 à Cointrin. ICI
Si vous voulez voir cet appareil en vol lors du meeting de Cointrin, c'est ICI. Attention video d'environ 150Mo (reportage sur le meeting de Cointrin) Voilà, vous en savez autant que moi à présent, mais la recherche n'est pas terminée. Si vous en savez plus ou si vous trouvez des documents sur cet appareil, ce serait très gentil de partager. Vous y gagnerez..... Ma reconnaissance éternelle ;-)))))

Nota : Le numéro que porte cet appareil (Le 2531) ne correspond pas à un G-3. L'explication pourrait-être que ce Caudron serait le 2531ème fabriqué pour l'armée (tous modèles confondus) (source André Hauet)Retour "Ces chers disparus" Pouvez vous identifier ce pilote ?Une trace en 1955 ( 25/26 juin ) au Meeting de Cointrin (Suisse), l'appareil arrivé par la route appartenant au Musée de l'Air, sera piloté par le Cne Feldzer et exposé pendant les quelques jours que durera le cinquantenaire de l'Aviation Suisse.

Dernière info en date:
J'ai retrouvé une note manuscrite dans l'un des dossiers du service doc du Musée de l'Air.

"Acheté à l'aéroclub d'Etampes et à M.Salis en 1950. Appartenait à un aviateur (amateur?) de Rouen qui l'a vendu à M.Millot. Restauré et mis en état de vol. Après la mort de M.Millot abandonné à Etampes.

Restauré par M.Salis puis Merville fils (???)

(Réserve Villa) (ndr - Mis en réserve à Villacoubay)

A été cédé en 1976 au Musée de l'Air de Bruxelles pour échange."

Back to top