GPPA - Musée régional de l'Air - Angers Marcé -
List'In MAE
[./musee_d_angers_2pag.html]
Page suivante
Ce fameux Musée d'Angers..... C'est simple, j'en ai souvent entendu parlé, et toujours en bien. J'avais l'occasion de venir le visiter, je ne l'ai pas laissée passée. Quand je pense aux nombreuses personnes qui osent dire que le MAE est trop loin de Paris et assez mal désservi, pour le Musée d'Angers c'est pire. Environ 20 kms d'Angers et pas de moyens de transports en commun pour venir. Si vous n'etes pas motorisé, l'ami ayant voiture est fortement recommandé. C'est en fait le seul gros défaut de ce musée. Installé dans l'enceinte de l'Aéroport d'Angers Marcé, le bâtiment en impose. Qui à dit que les Musées aéronautiques sont toujours installés dans de vieux hangars à moitié en ruine? Ici, c'est quasi-neuf !
Proximité de l'Aéroport oblige, on peut admirer les quelques mouvements de cette plateforme, et si vous avez de la chance, vous pourrez apercevoir un Alphajet ou (comme moi) un Xingu de passage.
Accueil sympathique, j'entre et je trouve un bel endroit avec une superbe présentation sur les débuts de l'aviation ainsi que sur l'histoire de l'aviation en Anjou. Je commence mes photos et je tombe sur une personne très sympathique qui m'encourage à prendre toutes les photos que je peux. Je lui explique le pourquoi de ma venue et grosso modo l'histoire de ce site, et du coup j'ai droit à une visite guidée du sol au plafond. Par-fait !
Alors, en fait pour ceux qui ne connaitraient pas ce lieu, ce musée est plus particulièrement axé sur l'aviation légére et le vélivole. Le plus de cette collection : une grande majorité de ces appareils sont en état de vol et volent d'ailleurs plus ou moins régulièrement.
Parmis les travaux en cours, la vedette est très certainement ce Spad VII original, propriètée de la famille Blériot, qui l'a confiée à ce musée afin de le remettre en état de vol (y-a encore un certain travail à effectuer). Cet exemplaire, récupéré aux Etats Unis, aurait été utilisé par le cinéma vers la fin des années 30.
Trés gentiment, mon guide me conduit vers la menuiserie ou je fais la connaissance de M.Edmery, le maitre de cet atelier. Les travaux actuels se concentrent sur les ailes supérieures. Parmis les pièces manquantes, l'équipe de restauration recherche un reservoir inférieur ainsi qu'une paire de roues. Si vous avez ces pièces, vous savez quoi faire ...........
Nous retournons dans le hall. Franchement, il est sublime ce Hall, Très clair, des passerelles font tout le tour histoire de ne rien rater et d'avoir plusieurs points de vue. En plus, de ces passerelles, on a vue sur la piste. Je vous le dis, rien à jeter ! Il a une ambiance particulière ce musée. Un peu comme à Bruxelles, les bénévoles travaillent sur les appareils exposés. C'est un plus, non négligeable pour le visiteur.
Pareil, il y a des perles ici. Tel ce Gérin V-6E Varivol à aile variable. Je dis bien Aile variable. L'envergure pouvait passer de 8 à 13 métres et un systéme à “membrane” permettait de varier la “largeur” des ailes. En clair, Larges et longues ailes pour les décollages et attérissages à une vitesse très réduite, puis fines et courtes ailes pour les hautes vitesses. Cet appareil étudié avant et aprés guerre n'a jamais dépassé les études en soufflerie.
Superbe Caudron Aiglon Ci-dessous, une réplique de Caudron Rafale que les bénévoles ne désespérent pas de réussir à mettre en état de vol.
Les maquettes volantes sont également très présentent dans ce lieu. De toutes époques et de tout modèles. (radio commandés ou pas, moteur caoutchouc, à essence, electrique......
[Web Creator] [LMSOFT]