Yak-3 Localisation : Hall 39/45 Seul survivant des appareils originaux du Normandie-Niemen. D'après certains chercheurs il portait le n° 18 à son arrivée au Bourget en 1945. Selon Constantin Feldzer, ancien du “Neu-neu” et conservateur adjoint du MAE à l'époque : “Il a été récupéré sur un tas de pièces prêtes à partir pour la décharge, sans que l'on puisse établir son identité”. A vous de choisir. L'anecdote : Le 20 Mai 2006 cet appareil à reçu la visite de l'un des anciens pilotes du Normandie Niemen, Roland de la Poype, qui est monté à son bord pour y déposer sa signature. Superbe initiative de la part du MAE, en espérant que cet autographe restera le plus longtemps possible. Dernières nouvelles : Il semble se confirmer que cet appareil était bien le “18” piloté par Lebras lors de son arrivée au Bourget le 20 Juin 1945. Il fut donné au Musée de l'Air en 1947
[./constructeurspag.html]
[./constructeurspag.html]
[./constructeurspag.html]
Retour
Il est à présent dans le nouveau Hall 39/45 et porte donc la décoration du N°4 de Robert Marchi. La petite statuette représente le monument Normandie-Niemen situé sur l'esplanade devant le musée. Elle était en exposition lors de l'inauguration du Hall, afin de présenter ce futur monument. Très certainement propriètè du sculpteur, je la suppose repartie pour la Russie
Photo prise peu de temps après l'ouverture du premier Hall (B) au Bourget en mai 1975. C'est toujours le “18”, plus d'inscription sous l'échappement, la flèche n'est plus “hachurée” et il arbore désormais sa peinture “gris/bleu” actuelle. Diapositive aimablement fournie par Jacques Moulin.
Histoire de déco : Contrairement à ce que pourrait faire croire cette photo prise à l'époque de Chalais-Meudon, le Yak avait une décoration à dominante verte
Regardez bien ces deux photos. Inscription sous les pipes d'échappement, fléche “hachurée”. La photo ci-dessous Le Yak 3 du Musée côtoie un Vautour IIN du Normandie-Niemen à Orange-Caritat en octobre 1964
A peine deux ans plus tard, a l'occasion de l'ouverture d'un second hall en Mai 1977 (le A), le Hall B subi quelques travaux. Le Yak en particulier, troque son numéro 18 pour le 4 que nous lui connaissons aujourd'hui.
Dernière photo en date, il y a une “pétouille” du coté de l'étoile de fuselage. Si vous avez compté comme moi, cela fait près de 30 ans qu'il a eu sa dernière peinture. Depuis, entre stockage, demontage pour expo, etc.... il parait bien fatigué. Je pense que le musée se doit de prévoir une restauration en profondeur. Allez ! Je fais un pari sur l'avenir. J'ai vu le He-162 en restauration chez Mémorial Flight. Je sais qu'ils commencent à réfléchir sur un nouveau futur projet de restauration en accord avec le musée. Pourquoi pas cet appareil ? Nul doute que le résultat sera fabuleux........ On verra ;-)))
[Web Creator] [LMSOFT]